Le Portrait de Julie - Ambassadrice Unsibeaupas

Ce mois-ci, laissez nous vous présenter notre ambassadrice Strasbourgeoise Julie Charlette VAUBOIN ! Cette créatrice de vêtements sur-mesure de 41ans a intégré l'aventure Unsibeaupas au mois de Juillet. 

Quels sont des loisirs / passions dans la vie ? 
Je suis passionnée de couture évidemment, j'adore aussi cuisiner pour partager de bons petits plats avec les personnes que j'aime. Je randonne, je bouquine, je voyage (lorsque c'est possible), j'adore la montagne et je prends des cours de rock.

Pourquoi as-tu sauté le pas et es-tu devenue ambassadrice de la marque ? 
J'ai eu cet été un coup de coeur sur un modèle Gabrielle dans un article sur le made in France. En regardant sur le site, j'ai vu qu'il existait une capsule mariage. Je ne savais pas que la marque était représentée par des ambassadrices. J'ai appelé Sophie, "au culot" pour lui donner s'il était possible de collaborer en ayant des chaussures de mariée dans la petite boutique atelier que je m'apprêtais à ouvrir... Et voilà ! 

Quelle est ta plus grande satisfaction, fierté quand tu présentes la marque ?
Je suis sincèrement heureuse de contribuer au développement d'un produit que je trouve beau, qui a une histoire, une éthique, et qui perpétue un savoir faire français. J'aimerais qu'il y ait une vraie prise de conscience  sur les modes de consommation actuelle et Unsibeaupas correspond à ce désir.

Comment intègre tu l’activité d’ambassadrice dans ton quotidien ?
J'ai commencé par parler de cette marque à mon entourage. Puis à rechercher les lieux pertinents pour présenter la collection. J'y consacre des moments de manière irrégulière, puisque mon activité est elle aussi assez fluctuante. Démarchage et prospection. 

Si tu étais une chaussure Unsibeaupas laquelle serais tu ?

Je serais Mathilde en bleu de minuit. 

Quelle est la chose la plus folle que tu es fait avec une chaussure ? 
Je n'ai rien fait de vraiment fou avec une chaussure... Mais il m'est arrivé de tenir ma paire d'escarpins à la main pour traverser la Croisette en direction d'une soirée du festival de Cannes.

Si tu étais une couleur de la collection, laquelle serait-tu ? 
Je serais le Bleu de Minuit. 

Si tu étais un des cinq sens, lequel serait-tu ?
Le goût parce que je suis très très gourmande.

Si tu devais donner un prénom à une chaussure lequel ce serait ? Pourquoi ?  
Je l'appellerai Charlette. Parce qu'il m'a fallu des décennies pour accepter ce deuxième prénom que j'aime finalement bien. Qui a un côté ancien (qui va bien avec l'idée de préserver les savoirs- faire) mais aussi original (pour le côté mode). 

Laissez un commentaire